Artistes. Qui vous exploite ? Celui qui télécharge une de vos chansons sur internet ou celui qui vous retient 97% du chiffre d’affaire que vous générez ?

Voici un extrait très interessant de ce post :

Personne ne semble trouver étrange que la bataille pour les droits d’auteur, "héritage des Lumières et de la Révolution Française", se fait aujourd’hui à front renversé. Historiquement, puisqu’on fait appel à l’histoire, les droits d’auteur protégeaient les auteurs et les compositeurs de musique contre leurs éditeurs et contre les interprètes qui jouaient leurs morceaux et interprétaient leurs pièces sans les rémunérer autrement que par l’achat des livrets, comme un particulier (et sans participation aux recettes).

Mais c’est la première fois que les droits d’auteurs sont présentés comme menacés par le public, c’est à dire ceux là même à qui l’oeuvre est destinée. Ce n’est plus contre l’intermédiaire que la loi protège mais contre le consommateur final.

Plutôt que d’accourir au garde à vous au mot de licence globale, voilà une piste de réflexion intéressante pour les artistes : votre ennemi est-il vraiment le public, qui aime vos oeuvres mais n’a pas envie de payer un euro pour que vous soyez rémunéré trois centimes ? Qui vous exploite ? Celui qui télécharge une de vos chansons sur internet ou celui qui vous retient 97% du chiffre d’affaire que vous générez ? Et si elle était là la bataille pour les droits des auteurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *